• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Le moulin du Haut-de-Bellefontaine de Grosville

    le dernier moulin sur la Dielette...

    Collecte en cours
    Le moulin du Haut-de-Bellefontaine de Grosville
    pinMapSvgGROSVILLE
    30 220
    10 470
    15 000

    70%

    Détails des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : remettre en marche le moulin du Haut de Bellefontaine

    Le moulin du Haut-de-Bellefontaine est situé au lieudit Bellefontaine, sur le territoire de la commune de Grosville à la pointe nord-ouest du Cotentin dans le département de la Manche. Il est en bordure de l’ancien chemin de pèlerinage du Mont-St-Michel et de Saint Jacques de Compostelle sur la rivière la Diélette. Ce projet de restauration, outre son objectif de sauvegarde d’un témoin du patrimoine rural, présente l’intérêt d’associer des jeunes grâce à un partenariat avec un lycée professionnel et un Institut Médico-Educatif (IME).

    • Appel à donNombreux chantiers avec des jeunes en insertion ou apprentissage
    • Démontage de la couverture et désamiantage2021 :
    • Fabrication et pose de la 2nd roue du moulin

    Le lieu et son histoire : le dernier moulin sur la Diélette

    Le moulin remonte au XVIIIe siècle. De par son ancienneté, il présente une valeur historique. Il est le témoin d'une activité préindustrielle en milieu rural. Il a fonctionné jusqu’en 1896. Son activité semble s’être arrêtée au moment où de nombreux moulins étaient déjà modernisés. De ce fait, son mécanisme, dépourvu de pièces métalliques, est de type préindustriel. Le bâtiment, de dimensions réduites (70 m2), est une construction en pierres du pays. Les 4 murs sont percés d’ouvertures assurant la ventilation et l’éclairage du moulin. La toiture d’origine en schiste bleu du pays a disparu remplacée dans les années 1960 par des plaques de fibrociment ondulées en amiante qui ont eu le mérite de préserver le bâtiment. À l’intérieur, se trouve l’ensemble de meunerie. Les éléments entièrement en bois présentent un état de conservation intéressant. Au-dessus de « l’enfer », trois meules, de taille inégale, sont pratiquement restées en l’état : les deux paires de meules les plus grandes servaient à moudre le blé et le sarrasin. Placée au centre la plus petite était destinée à moudre l’orge. De petites ouvertures latérales, appelées « jours » permettaient au meunier de surveiller la rotation des roues.

    «
    Cette collaboration s’est faite dans le cadre d’un Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) sur les matériaux. Il s’agit avant tout d’une sensibilisation au patrimoine local, mais aussi au bénévolat dans le cadre d’une action collective, tout en découvrant les métiers du bâtiment et en utilisant les méthodes de rénovation traditionnelles.

    Valérie Potier, formatrice au sein de la Maison familiale rurale

    »

    un projet de restauration exemplaire

    Ce projet de restauration a su convaincre de nombreux partenaires illustrant ainsi son intérêt exceptionnel. Pour n’en citer que quelques-uns : le Conseil régional, le département, la Communauté d’Agglomération du Cotentin (CAC). Ces nombreux partenaires ont été séduits par la dimension sociale du projet. Grâce à une convention de partenariat avec le lycée professionnel Louis Doucet d’Equeurdreville, la charpente du moulin est en cours de réalisation. Enfin, le dynamisme de l’association mérite d’être souligné. Des chantiers de bénévoles sont organisés tous les ans avec la volonté de restaurer selon les règles de l’art avec le souci de maintenir des savoir-faire traditionnels. La restauration du moulin s’inscrit aussi dans la durée avec l’ambition de le faire revivre. Des contacts prometteurs avec des agriculteurs voisins montrent qu’une activité traditionnelle de meunerie est envisageable et permettrait de créer un emploi à terme.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 09/06/2021

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Restons connectés

    Inscrivez-vous à la newsletter

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous