• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • GRAND LOUCHET - MACHINE A EXTRAIRE LA TOURBE

    Participez à la restauration d'une invention d'utilité publique !

    Collecte en cours
    GRAND LOUCHET - MACHINE A EXTRAIRE LA TOURBE
    pinMapSvgBaulne
    0
    0
    0

    Détails des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : valoriser un savoir-faire local

    Cette machine est l'unique témoin, identifié à ce jour, d'une activité économique disparue, méconnue et peu étudiée en Essonne. Si l'usage de la tourbe en tant que source d'énergie est supplanté par le charbon, le pétrole et l'électricité, ce fut une ressource majeure durant des siècles, il est important de remarquer l'activité économique et les implications sociales induite par ses applications.

    Cette machine est un bel exemple des savoir-faire liés aux rivières sur le territoire qu'il convient de préserver !

    • Février 2021Lancement de la souscription
    • Mai 2021Commencement des travaux
    • Juin 2022Fin des travaux 

    L'histoire de la tourbe

    La tourbe a été exploitée pendant plusieurs siècles mais son nom n'apparaît en France qu'au 13e siècle. Elle servait de source d'énergie essentiellement pour le chauffage, mais également pour l'horticulture, et parfois de matériau de construction. Elle est le résultat d'une accumulation de matières organiques végétales non décomposées, fossilisées en milieu humide pendant plusieurs milliers d'années. Attestée en Essonne depuis 1835, sont exploitation connaît un fort développement de 1942 à 1980, puis disparait progressivement dans Ie dernier tiers du 20e siècle.

    A partir de 1942, suite à la pénurie de charbon, Noé Delassus, crée à Long dans la Somme, une machine à extraire mécaniquement la tourbe. Cette machine remontait du sol des blocs de tourbe, découpés ensuite en pains pour réaliser une multitude de briquettes. La machine de Noé Delassus est restée en activité jusque dans les années 1980 à Baulne.

    «
    Nous restons disponible pour répondre à la demande de remise en état du Louchet,en espérant que vous trouverez les subvenons nécessaires pour faire aboutir ce projet remarquable

    Entreprise H. S.

    »

    Un concours exemplaire entre les élus et la société civile pour préserver et valoriser notre patrimoine

    L’engagement collectif et bénévole des habitants de Baulne et de l’association pour la sauvegarde des moulins en Essonne ( ASME91 ) propriétaire de la machine permet la réalisation d'un projet ambitieux. L’association organisera des visites-conférences du site en plus des conférences actuelles sur l’eau, les zones humides et les moulins.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 17/05/2021

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Restons connectés

    Inscrivez-vous à la newsletter

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous